"Un village, une équipe !"

Eau et assainissement

Gestion de l'eau

L’alimentation en eau potable est assurée par la commune en régie directe pour tous les abonnés du village.

Le service de l’eau potable de BIDOS achète le volume d’eau nécessaire à la ville d’Oloron et en assure la distribution sur le territoire de la commune.

L’eau qui alimente le village de BIDOS provient de la source du L’OURTEAU captée dans le bois du Bager sur la commune d’OLORON.

L’interconnexion des réseaux d’amenée du L’ourteau et des captages de St Pée, constitue une sécurité pour l’approvisionnement en eau potable des usagers desservis.

Une télésurveillance et un système d’alerte, gérés par informatique, complètent le dispositif pour suivre la qualité de l’eau et les quantités disponibles dans les réservoirs. Ainsi, les eaux du L’ourteau peuvent être détournées du réseau pendant les périodes de turbidité. 

Pour consulter le bilan de la qualité de l'eau 2015, cliquez ici

Gestion de l'assainissement collectif

L’assainissement collectif est géré par le Syndicat Intercommunal

d’Assainissement de la Porte d’Aspe dont le siège est situé à Gurmençon.

Le service a la gestion des communes d’Agnos, Asasp-Arros, Bidos, Gurmençon. 

Syndicat Intercommunal de la Porte d'Aspe

58 route du Somport

64400 GURMENÇON

Téléphone 05 59 39 62 11 - Télécopie : 05 59 36 03 81

Ouverture au public et permanence :

Mardi après-midi 14 h 00 à 18 h 00

Jeudi matin 8 h 00 à 11 h 00

Sur rendez-vous toute la semaine

L'assainissement collectif

Qu'est ce que l'assainissement collectif ?

 L'assainissement collectif est la dénomination de l'ensemble des ouvrages et des techniques permettant de collecter les eaux usées, de les transporter jusqu'à la station d'épuration et de les dépolluer avant de rejeter vers le milieu naturel les eaux épurées. Les réseaux de transport des eaux usées ont été appelés abusivement « tout-à-l'égout », car il n'y a que les eaux usées qui doivent y être rejetées.

 

 La collecte

 La collecte des eaux usées commence dans la maison. Toutes les sources d'eaux usées doivent être collectées : les WC, les lavabos, douches, baignoires, éviers de cuisine, de garage ou encore le lave-linge, le lave-vaisselle, etc. Les canalisations sont ensuite dirigées vers la boîte de branchement, quand elle existe, qui permet un rejet en toute sécurité des eaux usées vers le collecteur d'eaux usées.

 Un branchement correct des canalisations d'eaux usées à la boîte de branchement est la première étape essentielle permettant le bon fonctionnement du système d'assainissement.

 

 Le transport

 Le réseau d’assainissement assure la collecte et le transport des effluents jusqu’à la station d’épuration, soit directement par gravité, soit au moyen de stations de pompage. Il est majoritairement de type séparatif, c’est-à-dire qu’il est uniquement affecté à l’évacuation des eaux usées domestiques. Les eaux pluviales sont quant à elles, récupérées par des dispositifs variables (réseau, puits d’infiltration, caniveau, …).

Pour garantir le bon fonctionnement du système, il ne faut pas y rejeter n'importe quoi. Une plaquette des bons gestes a été imprimée pour rappeler aux usagers les gestes interdits. Les produits toxiques, huiles de vidanges et médicaments, entre autres, y sont formellement interdits.

 

 Le traitement

 Le traitement s'effectue en station d'épuration. Différentes techniques existent : station biologique, filtres à roseaux, lagunage, etc. Mais toutes ont l'objectif d'épurer les eaux usées pour les rejeter vers le milieu naturel. Les eaux usées domestiques sont très fortement biodégradables et peuvent donc être traitées par des systèmes biologiques, dans les stations d'épuration. Les bactéries contenues dans les bassins des stations d’épurations vont se nourrir de la pollution et se multiplier. Les eaux ainsi traitées ne sont pas des eaux potables, mais sont des eaux qui ont des caractéristiques telles que leur rejet dans le milieu naturel n'entraînera pas de conséquences sur sa qualité. Les bactéries, de part leur nombre, vont former des boues qui, après différents traitements, pourront être épandues en tant qu'amendement organique sur des cultures agricoles. Les boues d'épuration produites ont une valeur agronomique et des teneurs en métaux lourds autorisant leur valorisation agricole par épandage. Elles font l'objet d'un suivi rigoureux afin d'épandre les justes doses, et ne valoriser que des produits conformes à la réglementation en vigueur.

 

 Financement et tarification

 Le service est géré en régie directe. A ce titre, son financement est assuré par les usagers, et donne lieu à des redevances qui ne peuvent être mises à la charge que des usagers. Son budget est autonome. Il doit s’équilibrer en recettes et en dépenses. Le produit des redevances est affecté exclusivement au financement des charges du service. Les redevances doivent trouver leur contrepartie directe dans les prestations fournies par le service, ce qui implique également qu’elles ne peuvent être recouvrées qu’à compter de la mise en place effective de ce service pour l’usager. La tarification doit respecter le principe d’égalité des usagers devant le service.